- VELVING - Histoire et Généalogie d'un village au Pays de Nied

- VELVING - Histoire et Généalogie d'un village au Pays de Nied

Les bornes forestières du Herrenwald et du Grossholtz

Sans titre borne1.png

 

Les promeneurs et randonneurs qui se rendent à la statue de Saint-Antoine dans le bois de Brettnach en passant par le bois du Grossholtz puis du Herrenwald sur le ban de Velving n’ont sans doute jamais prêté attention aux bornes forestières, enfouies sous la végétation aujourd’hui, qui jalonnent le chemin forestier délimitant les deux bans.

 

Et pourtant ces bornes, 7 répertoriées à ce jour, entre la Chapelle de Zimmer (Zimmersinkapelle) à Valmunster et la statue de St-Antoine à Brettnach, mériteraient que l’on s’y arrête pour en savoir davantage : elles ne sont pas seulement de vulgaires pierres taillées mais elles nous apprennent qu’à une époque lointaine notre forêt était la propriété de religieux.

 

En effet, l’Abbaye de Mettlach entra en possession de Valmunster et ses dépendances, dont Velving, au Xème-XIème siècle. L’abbé de Mettlach était seigneur du lieu avec une autorité uniquement civile jusqu’en 1634. En 1634, ce dernier demande le rattachement religieux de la cure de Valmunster, avec ses annexes mais aussi de pouvoir jouïr des bénéfices paroissiaux. Avant 1634, cette fonction ecclésiastique incombait entièrement à l’évêque de Metz.

 

L’abbaye possédait au Xème siècle à Valmunster, l’église, 6 terres seigneuriales et 5 terres libres, selon Théo Rach, mais il n’est pas fait mention d’une forêt à l’époque. Sur ces possessions terriennes, il y avait bien une forêt entre les bans de Valmunster-Velving et Brettnach. Sa superficie avoisinait les 70 hectares soit 142 arpents de l’époque.

 

Cette possession des abbés de Mettlach en Sarre, seigneurs fonciers des lieux, était délimitée par des bornes dont sept ont été répertoriées : elles avaient été restaurées en 1993 pour en faire apparaitre les inscriptions. Le plan détaillé du ban permettra à chacun de les localiser plus facilement :

 

-          1 borne en lisière du Grossholtz ;

 

-          7 bornes dans le Herrenwald.

 

Sans titre2.png

 

 

D’après les recherches effectuées par l’abbé Gabriel Weyland, il subsisterait encore d’autres bornes forestières dans ces deux bois, malheureusement introuvables aujourd’hui car la végétation y a repris ses droits.

Les informations qu’elles nous fournissent sont les suivantes :

 

-          Sur l’une des faces : un « B », un « V » ou un « W » pour orienter les bornes (Brettnach-Velving-Walmunster) ;

 

-          Sur la face opposée : le dessin d’une crosse avec de part et d’autre de celle-ci les lettres « A » et « M » rappelant que la crosse est la représentation des abbés de Mettlach et les lettres les sigles d’ »Abbaye de Mettlach » ;

 

-          La troisième face nous communique toujours la même date celle de 1742 qui correspond à la date d’érection de ces bornes ;

 

-          La quatrième face est particulière puisqu’elle renseigne les lettres PDR pour Paviot de Rémelfang, seigneur de Holling.  Jacques Paviot, gendre du bâtard de Nassau-Sarrebrück, soutenu par le duc de Lorraine, obtint la haute justice sur Holling et Rémelfang. Il fit construire à Holling une maison seigneuriale qui existe encore. (anciennement maison LOUIS). L’érection de ces bornes s’est faite sous sa seigneurie.

 

 

Sans titre borne2.png



13/09/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Histoire pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres